Timket

Timket

Timket

Timket

Timket(Timkat)

Célébrée une fois  par année en 17-20Janvier, cette fête religieuse commémore le baptême du Christ. C’est la fête principale de l’année. Elle est la plus colorée de la religion orthodoxe. Toute la nuit se passe en prières, le matin, tous les Tabots (les répliques d’Arche de Moïse)  panneaux de bois ou de pierre consacrés par l’évêque, quittent les églises, portés en procession au son des tambours par des religieux arborant tiares, ombrelles multicolores et croix ouvragées, chapes brodées. La sérénité et la ferveur la plus intense, la beauté des ornements liturgiques font de cette fête qui se déroule durant deux jours, un évènement exceptionnel.  Toujours selon la tradition, Ménélik, fils du roi Salomon et de la reine de Saba, aurait ramené en Ethiopie, les tables de la loi de Moïse. Afin que nul ne puisse dérober les vraies tables, chaque église en possède une copie. Ainsi personne ne peut savoir où sont les vraies tables de la loi de Moïse.

Gishen Mariam 

L’église de Gishen Mariam/ Maryam est située dans un paysage merveilleux ;  à 483 kilomètres nord d’Addis Ababa,  dans la région de Wollo. Les Éthiopiennes croient qu’un fragment de la Croix Vraie originale est enterré sous cette église. À cause de ceci, cette église  est une des églises les plus sacrées dans le pays.   D’après tradition, Impératrice Helena a allumé l’encens et a prié pour assistance. La fumée a dérivé vers la direction de la croix enterrée. Elle a creusé et a trouvé trois croix; un d’eux était la Croix Vraie sur la quelle Jésus Christ crucifiait. Impératrice Helena a donné alors un morceau / fragment  de la Croix Vraie à toutes les églises. Ce morceau a été apporté  alors à l’église de Gishen Mariam, Ethiopie. L’église  de Gishen Mariam tient un volume d’un livre qui enregistre l’histoire de la Croix Vraie de  Christ et comme il a été acquis. On peut la visite sur la route de Lalibela.

Enkutatash (Enkutatash) 

La nouvelle année éthiopienne à chaque  11 septembre. Feux de joie, chants et danses sont à l’honneur lors de cette fête du printemps où les enfants dansent dans les rues et distribuent des fleurs et des peintures miniatures

Maskel/ Masqal (la découverte de la vraie croix)

 A chaque Le 27 septembre rappelle la découverte de la vraie croix sur laquelle le Christ fut mis à mort, par l’impératrice Helena mère de l’empereur romain Constantin au 4e siècle. C’est la seconde fête religieuse célébrée. Nombreux rituels sont reproduits. Elle est fêtée depuis plus de 1600 ans. C’est ainsi que chaque 27 septembre, les prêtres revêtent leurs plus beaux habits brodés d’or portant des fagots recouverts de marguerites jaune or. Ils se rendent en procession accompagnés par des milliers de fidèles sur une place. Là, les fagots de marguerites sont dressés en pyramides pour former un immense bûcher. La fête dure jusqu’à l’aube, le poteau central tombe, marquant l’apogée de l’événement. La fin de la fête est marquée par le traçage de croix dans les cendres par les pèlerins.

Fassika (pâque) 

 La pâque Ethiopien: est célébré de manière très spéciale et très différente de celle de la pâque européenne ou dehors Éthiopie. En Ethiopie, Pâques est célébré après un jeûne de 55 jours, les fidèles restent à jeun jusqu’à la messe du jour qui se termine à 15h. Aucun produit animalier ou laitier ne peut être consommé durant cette période. Les cérémonies les plus importantes se déroulent à partir du vendredi de Pâques. Ce jour là, ils se prosternent toute la journée. Depuis la crucifixion jusqu’a la résurrection de Jésus, (le vendredi, samedi et dimanche jusqu’à 3 h du matin) ils restent à jeun. Ensuite, ce sont des manifestations de joie, les gens se regroupent en famille et mangent de l’Injera. D’abord, ils consomment du yaourt ou du lait pour éviter les problèmes de digestion: l’estomac ne pouvant pas digérer des plats beurrés et pimentés après 3 jours de jeûne.

Print Friendly, PDF & Email